PROTECTION CONTRE LES TERMITES

Les normes

Le risque sismique est réellement présent en France. Les normes de construction parasismique sont un ensemble de règles de construction à appliquer aux bâtiments pour qu’ils résistent le mieux possible à un séisme.
Carte-termites-2016

Carte délimitant les zones infestées par les termites

Zones délimitées par les préfets comme contaminées par des termites, que doit faire un propriétaire habitant une zone infestée par des termites?

La loi oblige les propriétaires habitant une zone infectée par des termites à réaliser un diagnostic termites en cas de vente ou de démolition de leur bien.
En cas d’un état parasitaire positif, le propriétaire doit procéder à un certain nombre d’actions dans le but d’éradiquer la contamination des termites, mais aussi tout mettre en œuvre afin d’empêcher un retour de contamination par des termites.

Lorsque dans un département, l’arrêté préfectoral ne concerne pas la totalité du territoire mais seulement une ou plusieurs communes, ces mesures s’appliquent à l’ensemble du département.

Protection-termites

Protection des construction neuves

Protection des bois et matériaux à base de bois à vocation structurelle
Cette protection peut être:

naturelle: certaines essences de bois sont résistantes de part leur caractéristiques intrinsèques aux attaques de termites et ne nécessitent pas de traitement. C’est ce que l’on appelle la durabilité naturelle.

conférée par l’ajout de produits biocides, respectant la réglementation en vigueur, dans et sur les éléments de bois avant leur mise en oeuvre. C’est ce que l’on appelle la durabilité conférée.

Dans certaines situations où il est possible de contrôler régulièrement l’état des bois et de les remplacer ou de les traiter aisèment en cas d’attaque de termites, il est possible d’utiliser des bois non durables et non traités tout en respectant la réglementation. Cette option n’est pas autorisé dans des DOM.

Protection-sol-bati

Prévention contre les termites à l’interface sol-bâti

Protection de l’interface entre le sol et le bâti

Trois dispositifs sont autorisés par la réglementation:  barrière physique, barrière physico-chimique et dispositif de construction contrôlable.  Dans certains pas il est possible de mettre en oeuvre une combinaison de ces dispositifs sur la même construction.

Les barrières physiques et les barrières physico-chimiques exigent l’emploi de technologies manufacturées à l’interface sol-bâti. Deux types de mise en œuvre existent :

  • Mise en œuvre sur la totalité de l’assise du bâtiment
  • Mise en œuvre sur une partie de l’assise du bâtiment

Dans ce dernier cas, une attention particulière doit être apportée à la qualité du dallage. En effet, dans la mesure où la technologie ne couvre pas la totalité de l’assise du bâtiment à protéger, la dalle de béton et les autres matériaux à l’interface sol-bâti  qui ne sont pas protégés constituent des zones où des voies de passages aux termites. Ainsi, la certification CTB P+ délivrée par FCBA  est conditionnée par l’obtention d’un Avis Technique délivré par le CSTB.

Artemisia-Conseil - 2018